Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
» couvercle pour chaudrons ?
Aujourd'hui à 2:56 par Pecorette

» les chaudrons
Aujourd'hui à 2:52 par Pecorette

» [émission radio franc culture] les femmes au moyen âge
Aujourd'hui à 1:31 par Pecorette

» fonderie de métal
Aujourd'hui à 1:10 par Pecorette

» banc / Etal de vendeur de poisson
Aujourd'hui à 0:27 par l'engingnieur

» les pestes
Hier à 4:11 par Pecorette

» le marché du vêtement d'occasion
Mar 22 Aoû 2017 - 1:51 par Pecorette

» représentations de transport / stockage / vendeurs de poissons
Mar 22 Aoû 2017 - 1:13 par Pecorette

» enluminures rigolotes
Ven 18 Aoû 2017 - 0:35 par Pecorette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Arquebuse Suisse 1480

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Arquebuse Suisse 1480   Mar 13 Avr 2010 - 18:27

Tentative de reconstitution d'une arquebuse suisse des années 1480.

la source : "Amtliche Chronik" (dit aussi chronique de Bern) de Diebold Schilling le vieux, 1483.

Cette arquebuse/couleuvrine est curieuse car elle semble avoir un trou (interprétée comme tel par des auteurs anglo-saxon)
au niveau de la crosse, dont l'utilité reste mystérieuse.

sur le modèle de la première image un "s" semble suggérer la présence d'une serpentine (du mauvais côté), chose que l'on
ne retrouve pas sur les modèles de la seconde image.





L'engingneur m'ayant fournit le tube, je me suis attelé à la fabrication des autres éléments :
façonnage d'une crosse en chêne, réalisation de la serpentine et du couvercle du bassinet.

La serpentine a été l'élément le plus délicat à réaliser car il a fallu que je "titille" de la forge pour réaliser "la gaine"
servant à recevoir la mèche.
Le canon avait été bronzé par l'engingneur, aussi j'ai passé tout les éléments métalliques à la forge et frotté ceux-ci à chaud à la corne de bovidé
pour retrouver le même aspect "noir de forge" que celui-ci.
Je précise que la serpentine n'est pas du modèle à ressort.

Les différents éléments en cour de fabrication :



Terminé :




A mon avis le trou mystérieux risque d'être bien pratique pour "ranger" la méche à porté de main pendant la phase de rechargement.

Détails de la serpentine et du bassinet :





J'ai été tenté de peindre le bois en couleur vermillon comme le suggère certaines iconographies très tardive (début XVIe).
Cela a une certaine logique car le procédé existe tout au long du MA pour les hampes de lances et d'armes d'Hast.

Pour le XVe ce sont surtout des textes (archives de Lille, Dijon) qui le mentionne pour les grosse pièces d'artillerie, même si cela concerne surtout (mais pas seulement)
les parties métalliques. Le "vernys rouge" est abondamment cité mais on a aussi quelques exemples de "peinture" blanche et même le cas d'un tube de canon étamé !
(Biblio: The Artillery of the Dukes of Burgundy 1363-1477, de Robert D. Smith, Kelly DeVries).

Pour l'instant j'ai simplement passé une préparation huile de lin/térébenthine en attendant de franchir peut-être un jour le cap de la couleur.


chronique de Luzerne par Schilling le jeune, 1515
Arquebuse de couleur côtoyant des hampes peintes ou non de lances ou d'armes d'hast.



Zeugbuch Kaiser Maximilians I. - BSB Cod.icon. 222Innsbruck, 1502
sur cet inventaire d'artillerie on peu voir différente déclinaison du traitement du bois.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mar 13 Avr 2010 - 20:08

Ouah ! Superbe réalisation, félicitations...
Pour la serpentine et son mécanisme, il se trouve qu'à l'origine le système fut emprunté à l'arbalète...C'est une piste sinon je crois que j'ai un croquis en éclater du système de serpentin...
Pour la couleur rouge c'est ce qu'on appelle le rouge "sang de boeuf", à la Confrérie on a peint les montants de notre auvent avec ca ! Je peux me rencarder sur cela si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mar 13 Avr 2010 - 20:17



En meme temps, il y a les coordonnées du livre d'ou j'ai extrait le croquis comme cela...( je conseille aussi sa lecture...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quentin
Super pecord
Super pecord
avatar

Messages : 790
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 27

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mar 13 Avr 2010 - 20:30

Super boulot !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mar 13 Avr 2010 - 20:34

Au fait pour le trou dans la crosse, c'est aussi peut etre pour alléger l'ensemble...Je sais cela est une explication "fumeuse" mais toutefois dans l'icono', nombreux sont les "trous" dans les surfaces comme les fers de haches, armes d'hast ( comme les haches de pas, hallebardes, etc... ), hors l'aspect "esthétique" ( trous souvent formés en trilobages ) cela permettait sans "fragiliser" l'élément de "l'alléger" et "d'économiser" de la matière ( fort chère à l'époque )...Alors ! tu me rétorqueras à juste titre que pour le bois s'était inutile ! Oui mais dans ce cas, ce serait surtout pour le poids d'ensemble ! Enfin c'est une idée...Et puis tu verras que lors du chargement de ton trait, la mèche se prendra dans les pieds, les mains, trainera sur le sol, ramassera l'humidité, etc...Bon éteinte la mèche n'est pas dangereuse mais une foi allumée il faut prendre garde ! Si on fait une comparaison avec les arquebusiers fin 16ème et 17ème, on constate qu'ils tenaient la méche ( allumée aux deux bouts ) dans la main de visée et posaient la mèche sur leur fourquine lors des chargement. Attention ! je me souviens d'un arquebusier lors du recons' qui posa son hacquebute crosse au sol en attendant les salves ! La serpentine ( probablement mue par son genoux )est venue sur le bacinet ( alors vide de pulvérin pourtant ), le coup est parti !!! Parti à son nez et à sa barbe, heureusement la charge de poudre n'acceuillait pas de balle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mar 13 Avr 2010 - 22:30

Citation :
Pour la couleur rouge c'est ce qu'on appelle le rouge "sang de boeuf", à la Confrérie on a peint les montants de notre auvent avec ca ! Je peux me rencarder sur cela si tu veux...

je veux bien ! Sinon j'utilise pas mal le vermillon (maintenant c'est du synthétique car le vrai est hautement toxique) qui est attesté depuis l'antiquité.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 0:31

Tiens tu as prévu un couvre bacinet ? Pour la sécurité du serpentin ( éviter l'abaissement intenpestif du serpentin )il y a une solution qui est la suivante ; percé un trou en dessous de l'axe du serpentin pour y loger une petite goupille relié au bois par une chainette. La goupille en cuivre affinée en pointe peu aussi faire office de débouche lumière lors d'éventuel "Long Feu"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 12:53

Bon j'étais persuadé que notre teinte était faite sur la base ancienne, hors il en est rien, du moins elle n'est pas à base de sang de boeuf ! Mes collègues m'ont repris sur ce sujet, on a utilisé un mélange à base de Térénenthine, d'huile de Lin et un colorant en poudre ( remplacant l'usage d'époque )...
Je glisse les différentes remarques issue de leurs recherches dans ce mail...


« Le pan de bois est teint au brou de noix : on utilisait à l’origine
un mélange de sang de bœuf et de brou de noix, fixe au vinaigre).
Imprégnant bien le bois ce mélange le protége contre les attaques
des vers tout en lui permettant de respirer (contrairement aux
peintures modernes). Il peut être aussi traite uniquement a l'huile de
lin et a l'essence de térébenthine.

On faisait cuire l'ocre dans des fours (la calcination) l elle devenait rouge. Pour obtenir le produit recherché, on incorporait la poudre obtenue par la cuisson de l'ocre à un mélange contenant de l'huile de lin, de la térébenthine et un siccatif liquide ( gomme arabique ). On vendait aussi le pigment d'ocre rouge en poudre pour ceux qui choisissaient de la mélanger à de l'eau pour minimiser les coûts.

Des témoins des pratiques du début du 20e siècle ont déclaré avoir appris que la grange de leurs ancêtres avait été peinte avec de l'huile de lin et du sang de bœuf. C'est probablement de là que vient le nom de la couleur utilisée de nos jours pour repeindre les ponts couverts qui ont résisté aux épreuves du temps : rouge sang de bœuf! »

Voilà, j'ajoute que le mélange tient bien aux intempéries, par contre il a tendance à s'éclaircir au soleil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 13:38

Citation :
on incorporait la poudre obtenue par la cuisson de l'ocre à un mélange contenant de l'huile de lin, de la térébenthine
C'est la recette de la peinture à l'huile.
J'utilise cette méthode.
Si je comprends bien le "sang de boeuf" c'est de l'ocre rouge.
Cela donne un rouge sombre qui tire sur le marron (tout dépend de l'ocre). Par contre on obtiendra jamais un rouge aussi éclatant que le vermillon (qui doit-être un peu plus coûteux à appliquer sur une grange What a Face ).

Citation :
un siccatif liquide ( gomme arabique ).

J'ignorai l'usage de la gomme arabique comme siccatif !
Pour moi c'était uniquement un liant : Pigment + gomme arabique = gouache.

Citation :
Voilà, j'ajoute que le mélange tient bien aux intempéries, par contre il a tendance à s'éclaircir au soleil...
c'est dût à l'huile de lin.
En effet pour éclaircir de l'huile de lin qui est plutôt naturellement jaunâtre, il faut la laisser plusieurs jours à la lumière. C'est un vieux truc d'ébéniste.

Concernant la térébenthine le fait d'en ajouter à la peinture à l'huile va accélérer le séchage (siccatif); Sinon c'est long, long, long, long avant que cela ne sèche (huile de lin sèche par oxydation au contact de l'air).
C'est comme ça que j'ai peint la pointe de ma tente, mais je me suis gouré dans les proportions visiblement car cela ne sèche pas ! Argh !

Concernant la térébenthine elle est connue au MA tout comme la distillation (pour le XVe). Par contre l'essence de térébenthine tel que nous la connaissons est plus tardive (XVIIIe ?).
je n'arrive pas à savoir si elle était utilisée en peinture à cette époque.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 15:26

L'essence de Térébentine ? Euh bonne question j'ignore si elle existait au 15ème, la térébenthine oui, on s'en servait meme dans certaines pharmacopées ( pour nettoyer les blessures, voir la chirurgie de guerre ; le cas du M.A )!...Pour les mélanges, je confirme que moi aussi, j'ai fait des erreurs cuisantes au niveau du séchage notamment lors du teintage de mobilier de l'asso' Neutral Du coup, on sait retrouvé avec des pièces de mobilier qui ne séchaient pas ! Et le sang de boeuf effectivment c'est un ocre...Le résultat sur les montants du auvent prédédemment cité était bien rouge vif ( du moins tu as raison un rouge sombre plus qu'un rouge vif pinpon ) au départ par contre après 4 années de services le rouge s'est transformé en un rouge pale. Donc il y a un aspect que l'on n'a pas su maitriser c'est le maintien de la couleur dans le temps !
Pour la gomme arabique, on peut l'acheter en cristaux ( à dilué dans l'eau mais tu connais déjà au fait ), elle peut venir dans la composition de l'encre aussi, elle fait l'effet d'un durcisseur ( et non d'un siccatif comme j'ai dit précedemment ), à petites doses sinon cela fait craqueler la couche d'applique...
Tiens en parlant de pointe de tente, cela me fait penser aux 2 pavillons de Mélody Moulin que l'on s'était payé y'à un certain temps, les pointes visiblement teinté lin térébenthine ont jujuté lors de leurs premières pluies ! Gasp ! Heureusement la toile étant de bonne qualité, la pluie a fini par rincer les bavures disgracieuses ! ( Mais tout de meme on sait balader de beaux pavillons torchés pendant au moins une saison ! ) L'erreur semble récurente pour tous ceux qui se frottent au truc ! Very Happy
Pour l'emploi de la térébnthine dans la peinture, je vais essayer de me rencarder auprès des confrères, il y en a deux au moins qui pratiquent la peinture régulièrement, peut etre est-ce qu'ils ont des pistes...A suivre...
Sinon je sais que le blanc d'oeuf leur sert de liant ( enfin si je me souviens correctement )et que plusieurs réalisations ont tenu dans le temps et contre les éléments et tiennent encore actuellement ( enseignes de commercants, pavois, bannières, etc... )juste les tons de couleur prennent une patine naturelle...
Peut etre que les affuts de canons à l'époque recevaient régulièrement une couche de protection...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 15:45

l'oeuf cela fonctionne trés bien (j'utilise le jaune par contre) ! Mais c'est sensible à l'eau, cela à tendance à déteindre par frottemment quand cela a bien prit la flotte. On t'ils ajouté un autre ingrédient dans leurs compositions (un peu d'huile justement ?) ?
Pour ma tente j'e voulais utiliser l'oeuf au départ. Mais j'ai été moins satisfait que l'huile pour mes échantillons tests exposés à la pluie, dans la neige...


Citation :
Donc il y a un aspect que l'on n'a pas su maitriser c'est le maintien de la couleur dans le temps !
c'est le probléme depuis l'invention de la couleur !
En fait cela dépend de la couleur elle même !
Par exemple sur les tableaux de Vermeer (XVIe) il y a du vert alors que à l'origine il avait mis du bleu ! Avec le temps la couleur à "virée" !
Telle couleur aura plus de résistance à la lumiére qu'une autre c'est physique...
Sur les pots de pigment acheté en fourniture beaux-arts il y a un code qui indique en générale la tenue à la lumiére.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 16:15

Oui pour l'oeuf il me semble mais je dois vérifier auprès des collègues que c'est le blanc d'oeuf qu'iis utilisent...
Précisions pour le auvent "sang de boeuf", au départ un mélange avait été utilisé avec de la chaux+pigment+térébenthine+huile de lin" mais sur le bois le résultat ne fut pas interessant ! Pour la chaux, c'est peut etre plus adéquat pour un mur cimenté ?! Cela se rapporte plus aux réalisations de fresques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 18:48

De nouvelles données pour la peinture...

"L'essence de térébenthine existait, c'était de la résine d'arbre, du mélèze je crois, obtenue en faisant bouillir des morceaux de ce bois. les ateliers de peinture ne faisaient sans doute pas eux-même cette opération, ils devaient l'acheter déjà diluée (pas comme la gomme arabique).

Sinon, on utilise à la fois le blanc et le jaune de l'oeuf, sauf cas particuliers :

Pour peindre en blanc, on évitera le jaune de l'oeuf,
Le blanc sera brillant mais cassant, et plus facilement diluable à l'eau,
Le jaune sèchera moins vite, sera moins brillant et moins cassant, davantage diluable à l'huile,
Et l'émulsion des deux est parfaite pour agglomérer des pigments qui sont parfois secs, parfois gras

Côté sang de boeuf, le mélange huile de lin-térébenthine-ocre rouge fonctionne bien : mais il faut pas mal de térébenthine, car l'ocre rouge (oxyde de fer) sèche lentement, mais sans craqueler. En rajoutant un peu de terre "noire", terre de Sienne ou terre d'ombre, on rajoute un autre oxyde métallique qui accélère un peu le séchage. Mais ça change la couleur...

Pour obtenir un rouge vif, on aurait, autrefois, ajouté du jaune de plomb dans le mélange. Mais c'est hautement toxique, et même mortel en cas de ponçage d'en bois qui a été peint comme ça.

Aujourd'hui, certains jaunes sont faits avec des oxydes de chrome, il faut lire l'étiquette, c'est la même couleur en moins dangereux. Il faut compter 1/4 à 1/3 de jaune pour obtenir une sorte de rouge avec l'ocre rouge. Mais tout dépend de la teinte de l'ocre rouge.

Il faut éviter les pigments dont la composition n'est pas indiquée, il s'agit généralement de dérivés du pétrole, instables, qui se décolorent et qui n'activent pas le séchage de l'huile de lin.

un bon endroit où acheter ces matériaux d'un autre age.
http://www.okhra. com/@fr/shop/
http://comptoirdesc ouleurs.free. fr/
http://kremer- pigmente. de/fr
Pour les recettes également, le livre de l'Art de Cenninno cennini vient d'être republier en français au mois de décembre (11 euros chez Phnaque )"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 20:34

La térébenthine est une oléorésine, de couleur jaune ou brunâtre selon l'origine de l'arbre (le plus souvent une espèce de résineux d'Asie, d'Europe et d'Amérique) dont elle est extraite.

Après purification et distillation, la térébenthine se sépare en deux parties : l'une solide et inodore, c'est la colophane; l'autre liquide et odorante, c'est l'essence de térébenthine.

Types de térébenthines [modifier]
La térébenthine de Chio, aussi appelée térébenthine de Chypre ou de Hongrie, était à l'origine produite à partir de la sève du pistachier térébinthe, à qui elle doit son nom. Elle pouvait être un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [6].
La térébenthine fut ensuite principalement produite à partir de la résine de différentes espèces de résineux, telles que pin maritime (pinus pinaster), pin d'Alep (Pinus halepensis), Pin des marais (Pinus palustris) ou Pin ponderosa (Pinus ponderosa).

La térébenthine de Bordeaux, aussi appelée "poix de Bordeaux", "galipot" ou "térébenthine officinale", est la résine extraite du pin maritime, donnant après purification et distillation la très célèbre "essence de térébenthine" ainsi que la colophane (résidu de la distillation) .
La térébenthine de Venise, ou de Briançon, est obtenue par la distillation de la résine d'une espèce de mélèze, Larix occidentalis, et parfois aussi de certains pins.
La térébenthine du Canada ou baume du Canada est une oléorésine provenant d'un arbre canadien, abies balsamea.
La térébenthine d'Alsace ou des Vosges, extraite du sapin argenté ou "sapin des Vosges", (Abies pectinata)
La laque est aussi obtenue à partir d'oléorésines d'arbres asiatiques. J'ai approfondi sur wikipédia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 20:54

Citation :
Pour les recettes également, le livre de l'Art de Cenninno cennini vient d'être republier en français au mois de décembre (11 euros chez Phnaque )"

Nom de Zeus !! J'étais pas au courant de sa réedition ! Je cours l'acheter !
cheers cheers cheers cheers

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 14 Avr 2010 - 21:12

Pour l'oeuf ma préference va au jaune. je trouve qu'il donne des couleur plus vive. Je l'utilise pure sans sa membrane (exercice délicat, il faut ariiver à pincer le jaune et à le percer pour le vider au dessus d'un récipient).
Aprés on peu rajouter de la souplesse et du brillant en ajoutant un peu de miel (le sucre candi fonctionne aussi What a Face ) et en cas de dilution on peux préférer la biére à l'eau, cela augmentera l'adhérence et un peu la brillance.

Pour le blanc je sais qu'il y en a qui pousse le vice à les battre en neige pour ensuite récupérer le liquide pure qui reste en général au fond du récipient.
J'ai jamais essayé !

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
cupidon
Chargeur de boite à feu
Chargeur de boite à feu
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 18/05/2009

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Jeu 15 Avr 2010 - 13:13

je suis........JALOUX!!!!!!!!!!


pauvre ********de ****** de mer********* et sale ********** de françouze!!!!!


voila ça m'énerve.

crotte

mine

et zut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Jeu 15 Avr 2010 - 13:54

yêk ! yêk ! Twisted Evil

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: bière...   Jeu 15 Avr 2010 - 20:54

L'arbalestrier a écrit:
Pour l'oeuf ma préference va au jaune. je trouve qu'il donne des couleur plus vive. Je l'utilise pure sans sa membrane (exercice délicat, il faut ariiver à pincer le jaune et à le percer pour le vider au dessus d'un récipient).
Aprés on peu rajouter de la souplesse et du brillant en ajoutant un peu de miel (le sucre candi fonctionne aussi What a Face ) et en cas de dilution on peux préférer la biére à l'eau, cela augmentera l'adhérence et un peu la brillance.

Pour le blanc je sais qu'il y en a qui pousse le vice à les battre en neige pour ensuite récupérer le liquide pure qui reste en général au fond du récipient.
J'ai jamais essayé !

Je suis bien d'accord avec toi il vaut mieux la bière que l'eau... lol! Effectivement je crois que mes confrères battent les blancs en neige...Argh ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Ven 2 Juil 2010 - 11:31

hop ! l'aquebutier en "action" !
(Infographie sur une photo de l'enlumineur de BM

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 32
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Lun 5 Juil 2010 - 13:29

pas maaal !

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 2 Mai 2012 - 9:26

Mise à jour de mon arquebuse avec mise en couleur de "fine" vermillon (pigment vermillon + huile de lin).

Le casque par contre a été peint avec une peinture à base d'oeuf (pigment + jaune d'oeuf pur),
le tout recouvert d'huile de lin en guise de "vernis".
Le motif est basé d'aprés un casque http://www.armabohemia.cz/imgnew/armures/helmy/he23v2.jpg conservé au château de Žleby en république Tchèque.
Je sais on dirait un casque de motard "hell angel"!
geek


Superstition de soldat, un petit signe pour s'attirer la protection divine et éviter le long feu...
Pure fantaisie de ma part, mais sur certains modèles on peu deviner parfois des dates
ou des signes héraldiques



Tassoir à crochet d’après les trouvailles de Spiridonov (Cf. : http://ostdudauphin.forumperso.com/t892-ramrods-with-hook )


le casque. L'huile de lin est encore en cour de séchage.


Le nécessaire de l'arquebusier : mèche, amadou, briquet, silex, dose de poudre et corne à poudre.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
goudal
Ecouvillon
Ecouvillon


Messages : 151
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 51
Localisation : Tourcoing

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 2 Mai 2012 - 11:25

Hello, superbe réalisation...Une question technique concernant le bâton tassoir, il est bien en bois ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3548
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 32
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 2 Mai 2012 - 11:59

je ne pense pas, si ? Pépé, le Hell's Angel du med !

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2508
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   Mer 2 Mai 2012 - 12:24

Effectivement le tassoir est en métal comme précisé dans certains documents écrits et suggéré sur certaines enluminures.
Bon évidemment, je suppose qu'il faut éviter de faire des étincelles avec... Rolling Eyes

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arquebuse Suisse 1480   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arquebuse Suisse 1480
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arquebuse Suisse 1480
» M. Prix étudie le prix des téléréseaux en Suisse
» RTL9, fenêtre pub Suisse ?
» Eurosport HD en allemand pour le réseau suisse-allemand
» Dilemme (W9), le live depuis la Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: La Grand Place :: Réalisations et Expérimentations-
Sauter vers: