Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexionLe parfum au Moyen âge. Site10
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Présentation T&T
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeDim 1 Sep 2019 - 15:02 par Invité

» outils de mine et sources mines mineurs
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019 - 16:25 par Pecorette

» patins skis raquettes traineaux
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeLun 3 Juin 2019 - 11:59 par L'arbalestrier

» Bombardes du musée d'art et d'industrie de Saint Etienne
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeMer 2 Jan 2019 - 18:44 par Pecorette

» Le trafic en Dauphiné à la fin du Moyen-Age
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeMer 21 Nov 2018 - 12:29 par Pecorette

» far away the misty mountains cold
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeJeu 18 Oct 2018 - 11:34 par L'arbalestrier

» 1473 Grèce et migrants
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeMer 26 Sep 2018 - 10:31 par Pecorette

» L'homme et la bière : plus de 13000 ans d'histoire
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeDim 16 Sep 2018 - 14:08 par Pecorette

» La dure vie des universitaires quand les photocopies se faisaient à la main
Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeDim 16 Sep 2018 - 12:34 par Pecorette

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Février 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 
CalendrierCalendrier

Partagez
 

 Le parfum au Moyen âge.

Aller en bas 
AuteurMessage
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
L'arbalestrier

Messages : 2510
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 51
Localisation : Chartreuse

Le parfum au Moyen âge. Empty
MessageSujet: Le parfum au Moyen âge.   Le parfum au Moyen âge. Icon_minitimeJeu 2 Oct 2008 - 13:22

Le parfum au Moyen âge.

A l’époque médiévale, la parfumerie connaît en Occident un recul certain. Depuis que Rome s’est écroulée, au Ve siècle après J.C., sous les coups des barbares, l’art du parfum s’est réfugié dans l’empire byzantin. De plus, à la suite des Pères de l’Eglise, l’usage profane des senteurs, symbole de la frivolité du monde païen, est condamné.

Mais, au fur et à mesure que les croisés reviennent de leurs lointaines expéditions en Orient, ils en rapportent cosmétiques et senteurs (en particulier, l’eau de rose). On attribue aux Arabes, héritiers des connaissances antiques en la matière, un rôle déterminant dans l’évolution de la parfumerie grâce à la mise au point de l’alambic et du serpentin. Ces instruments permettent la distillation de l’alcool, technique qui ouvre la voie aux parfums modernes. Le premier produit parfumé à substrat alcoolique apparaît en Europe au XIV e siècle : c’est la célèbre "Eau de la Reine de Hongrie", à base d’esprit de vin et de romarin. Considérée comme une véritable panacée, elle protège de tout, même de la peste. L’arrivée de ce fléau qui frappe la France de plein fouet en 1348 et décime en quelques années le quart de la population européenne favorisera un usage intensif des parfums. Soupçonnant l’eau d’ouvrir les pores de la peau à l’air pestilent, les médecins conseillent de recourir, pour se nettoyer, aux vertus purifiantes et protectrices des substances aromatiques.

On les trouve sous des formes très diverses. Poudres, lotions, sirops, boîtes de senteurs, "oiselets de chypre" (pâte parfumée moulée en forme d’oiseau), sont censés faire barrage à la pénétration de l’air putride. L’accessoire le plus sophistiqué de cette arômathérapie est sans doute la pomme d’ambre. D’origine orientale, c’est une boule en or ou en argent, souvent incrustée de perles et de pierres précieuses. Elle contient, comme son nom l’indique, de l’ambre, substance parfumée provenant des concrétions intestinales du cachalot. Mais la pomme d’ambre, en raison de son prix, est réservée aux rois, aux princes et aux plus fortunés. Les personnes de condition plus modeste se contentent de pommes de senteurs garnies d’ingrédients moins rares (aloès, camphre, basilic, menthe sèche), ou même d’une simple éponge imbibée de vinaigre.





Source Annick Le Guérer.
site Vivre au Moyen-Age

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis
Le parfum au Moyen âge. Bandos10
http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ostdudauphin.fr/
 
Le parfum au Moyen âge.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: Sources historiques :: Sources Diverses :: La Civilisation-
Sauter vers: