Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Robe standard 15ième en lin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3634
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 33
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Robe standard 15ième en lin   Ven 22 Juil 2011 - 14:51

Enfin 1 an après ma robe est finiiiiiiiiiiiiiiie !

doublée en lin, avec des manches amovibles fixées par épingles... yippie !

Avec les manches :


sans les manches :


PS : Thierry sait pas cadrer

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mantagre
Chirurgien barbier
Chirurgien barbier
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 66
Localisation : Suc de la Garde en Haut-Vivarais

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Mar 2 Aoû 2011 - 14:17

Sur la photo du bas on dirait que tu vois quelqu'un.
Serait-ce elle : la Vierge Marie qui t'ai apparue ?
Ah Seigneur Dieu tu l'a vue ? farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Adrihein
Chef de batterie
Chef de batterie
avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Mar 2 Aoû 2011 - 21:46

le Mahadi serge... le Mahadi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2535
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Mer 3 Aoû 2011 - 9:31

Hozanna ! lol!

Plaisanterie à part, chouette la robe !
Je me pose juste la question sur la couleur des surmanches.
Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà vu ce type de manche dans cette couleur,
peut-être à par sur le vêtement de travail d'un... boulanger pétrissant de la pâte (et encore je ne suis pas sur...)

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3634
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 33
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Lun 8 Aoû 2011 - 18:15

oui j'ai eu une apparition divine !
c'est du lin brut, sans couleur ! mais après une semaine d’artillerie elles sont grises-noires !

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2535
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Mer 10 Aoû 2011 - 13:16

A propos de lin teinté, une question que je m'étais posé à l'occasion de la réalisation de la robe de ma fille, à savoir :
Es-ce que la teinture sur lin était maîtrisé à notre époque ?
Dans les inventaires, comptes je n'ai pas souvenir de robe en lin...
On savait le blanchir c'est sur mais ce n'est pas la même chose que teindre.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2535
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Jeu 11 Aoû 2011 - 12:27

GLOUPS !

un message lu sur mediaephile, d'un certain Greg :

"Bonjour, je me présente, Greg, teinturier dans l'association "les Bagaudes". Voilà dix ans que je travaille sur les techniques de teinture utilisées avant 1500 et je pense que je peux vous apporter quelques éléments de réponse. [...] Je vous préviens, c'est long mais cela a le mérite, je pense, d'être complet...ou presque

Il semble en effet, à lire les réglements de corporation, soit des telliers(fabricants de toiles de lin ou chanvre)ou des teinturiers que la teinture du lin était très rare. Elle n'est jamais mentionnée dans ces différentes sources, par contre on fait référence au blanchiement (et non blanchissage) de ces toiles très souvent: c'est même une source de revenus pour de nombreuses villes comme celle d'Epinal, dont le blanchiement sur prés est un privilège octroyé par l'évêque de Metz depuis 1361: nul ne peut amener de la toile écrue sans la faire blanchir avant de repartir de la ville...La toile blanchie dans cette ville a une blancheur si prononcée qu'on trouve mention de vente d'"Espinalz" sur les foires allemandes, ces toiles sont offertes à tous les gens de marque reçus par la ville...Une ville dont l'économie tourne tant autour de la toile de lin (jusqu'à faire représenter les toiles blanchissant sur les prés ("gravots") sur la vue cavalière de la ville du XVIe siècle, n'aurait pas manquer dans ces réglements de corporation d'imposer des normes de qualités concernant l'art de la teinture (plantes et "drogues" proscrites par exemple car donnant une couleur de mauvaise qualité, comme c'est le cas systématiquement dans tous les réglements concernant l'art de la draperie, pour la laine).

Les différentes mentions d'achat de lin dans les comptes de cours princières montrent d'ailleurs que le lin sert uniquement à tailler les sous-vêtements (braies, chemises, cales...) ou à doubler. Dans les exemplaires archéologiques connus de lin et produits en Occident, ils sont tous pour la plupart blancs, que ce soit la toile retrouvée dans la nécropole mérovingienne de varangéville (54, fouilles de Salin), dans une tombe à St Germain des Prés (cat. S. Desrosiers des tissus du musée de l'hôtel de Cluny, p. 155, n°71), dans le sarcophage du comte de Toulouse de l'an mil, les différentes chemises et aubes conservées (chemise de St Louis à ND de Paris, aubes de Beckett à Sens, de St Hugo à la chartreuse de la Valsainte en suisse, ou celles de l'archevêque de Tolède Ximénez de Rada...) ainsi que toutes les doublures des chasubles brodées, ou bien la toile doublant les brigandines conservées au musée de l'hôtel de Cluny...

Vous allez me dire, pourquoi ne pas teindre le lin mais le blanchir?
eh bien, parce que c'est plus facile....Le lin, le chanvre, le coton, l'ortie...toutes les fibres végétales sont à base de cellulose et ont une structure de fibres très lisses qui ne permettent que difficilement l'"accroche" d'un colorant ou d'un mordant (produit préparant la teinture, sorte d'aimant à couleur)sur la fibre. Il faut passer par un très long mordançage avec un engallage (déposer du tanin sur la fibre qui accrochera ensuite le colorant...) alors que le blanchiement avec l'oxygène qui se dégage des prés avec la rosée, l'action des rayons du soleil et la lumière de la lune, des lessives répétées à la potasse de cendres donnent une toile immaculée, qu'on ne peut obtenir avec de la laine, même si la toison est blanche.
Guenièvre, tu dis avoir teint du lin avec de la garance et de l'alun/crème de tartre: je pense que le résultat que tu as obtenu doit être très pâle (un rose légèrement saumoné) et non le rouge mat saturé que peut donner la racine de cette plante.

La règle semble donc bien être du lin blanc, alors et l'été? et bien l'été, on enlève, pour le peuple, le vêtement de dessus qui est en laine teinte lorsqu'il fait trop chaud pour travailler(regardez les enluminures des différents livres d'heures: les faucheurs de Juin et moissonneurs de Juillet sont en braies ou en chemises blanches !!!). En dehors des paysans, certes, on ne se promène pas en dessous: on porte des vêtements en drap de laine plus légers, on enlève des couches et pour les hommes c'est le moment de montrer ses doublets, on porte pour les bourgeois et la noblesse de la soie fine unie (cendal dans les textes, voire de la futaine)..

Mais à toute bonne régle, il ya des exceptions: la teinture du lin est possible pour quelques couleurs et attestée dans les textes ou dans les trouvailles archéologiques (même si encore aucun vêtement en lin teint n'a été trouvé à ma connaissance). Petit tour de la question:

A l'époque protohistorique, le lin (ou chanvre, ou ortie, bref une fibre cellulosique) pouvait être teint: un tissu en lin broché trouvé en 1890 à Irgenhausen aurait été teint à la myrtille ou au sureau en bleu-lilas (datation C14: âge du bronze, musée national de Zurich, attribution douteuse du XIXe siècle jamais vérifiée avec les moyens modernes actuels)
Cette recette semble encore valable plus tard: on en a trouvé également dans les mines de sel de Halstatt, Pline l'ancien la mentionne à propos de l'art de teinture des Gaulois, un manuscrit du VIIIe siècle (Compositiones ad tingenda musiva pelles et alia) des chanoines de Lucques en Italie mentionne l'emploi des airelles et myrtilles pour teindre. Ces recettes se retrouvent encore dans les recueils de recettes de teinture (manuscrit du XIVe s. de la B.U. d'Innsbrück, "Kunstluch" de Nüremberg du XVe s., "Allerley Maktel" imprimé à Mayence, Nüremberg et Zwickau en 1532...) On peut remarquer que cette teinture en bleu est très localisée, qu'elle ne tient pas longtemps (disparaît très vite à la lumière, vire au gris ou au violet en changeant de pH donc à la lessive...) et qu'elle semble reservée à une production domestique et non dévolue au commerce.

Quelques exemplaires de lin conservés dans nos musées sont de couleur mais ils proviennent généralement d'Orient: toile teinte à reserves (semis de rosettes blanches, scènes religieuses..) à l'indigo en Egypte (toile du Fayoum du VIIe s. (cf. Desrosiers, n° 2, p. 62), voile d'Antinoë du Louvre.

En Allemagne ou en Italie, au XIVe siècle, on commence à imprimer des toiles de lin: un exemplaire est conservé à Paris, musée de Cluny: il s'agit d'un tissu de lin en chevrons (comme le St suaire de Turin) blanc, avec un décor d'oiseaux (grues ou hérons) à longues queues entourés de végétaux imprimés en noir (charbon) à la technique de la planche. Un traité anonyme florentin de 1418-1421 mentionne cette pratique en Italie, sans doute sous l'influence du commerce avec l'Inde et du travail de la soie qui fournit les dessins. Quelques exemplaires similaires subsistent commela toile de Zittau, surtout en Allemagne et Europe du Nord. Il ne s'agit que d'impression et non de teinture.

La teinture en bleu, au pastel , est attestée par la doublure d'un reliquaire du XVe s.(cf. Cardon, cat. d'expo, teintures précieuses de la Méditerranée, musée de Carcassonne) et par un ensemble de toiles de chanvre teintes en bleu pers puis peintes du XVIe s. (Storie della Passione, Gênes)

La teinture en couleur foncée (gris, noirs) est également possible techniquement avec l'emploi de noix de galles ou d'écorces (source de tannin se fixant très bien sur les fibres cellulosiques). Elle est citée dans le traité vénitien du XVe s. (bibl. mun. de Côme avec noix de galles d'Asie mineure, d'Istrie, ou des vieux bains de tannage), dans le "T'bouck van Wondre" (Flandres, 1513) et le "Plictho del'Arte de Tentori" de Rosetti, imprimé en 1548.

Enfin, on trouve une mention de futaine rouge vendue en 1410 dans la Meuse (AD 55, B 1524), elle même affirmée par les recettes de teinture au bois de brésil du "verzino" vénitien, un ouvrage du XVe siècle: pour teindre le lin en "vermeie", il faut 2 onces (50 g) de brésil par livre de toile engallée et alunée (déjà préparée) et on doit passer la toile dans un bain de cendre de lie de vin pour fixer mais l'auteur conseille de la "faire sécher à l'ombre"...on imagine le degré de tenue de cette couleur...

Toutes ces sources sont bien tardives et souvent anectotiques, limitées à la zone italienne où le degré de maîtrise de la teinture atteint des sommets à la fin du Moyen Age. Dans la réalité, il semble bien que la grande majorité des fibres teintes en villes soient toujours d'origine animale: soie ou laine.

Pour ce qui est de refaire ton costume, Marie-Jeanne, la couleur sur la photo, correspond à une teinture au tannin, donc pas de problème... pour ceux qui ont du lin bleu, c'est possible (même si l'emploi dans l'habillement n'est pas prouvé)...Ceux qui sont en rouge....il va falloir vous résigner à acheter de la laine ou de la soie ou à prétendre être l'enfant d'un maître teinturier vénitien.

P.S.: je sais , c'était long, mais c'était juste pour montre que je n'étais pas anglais, et que je pouvais citer mes sources. Pour des questions sur la teinture et la draperie: gregorymarchand[at]free.fr"

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3634
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 33
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Ven 12 Aoû 2011 - 14:48

tu pourras mettre le lien vers le topic STP ?
bon ben ça confirme ce que je voulais faire : je vais acheter de la laine pour ma prochaine robe Wink super interessant le garçon !

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3634
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 33
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Ven 26 Aoû 2011 - 15:41

en parlant de vetement blanc :
(vu ici : http://mediaephile.com/forum/cgi-bin/yabb2/YaBB.pl?num=1212432391 )
admirez cette une robe blanche (bordée de noir) en haut à droite :

Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 143:
http://www.e-codices.unifr.ch/fr/cb/0143/1r/large
Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 143
Titre du manuscrit: Benevenvtvs Imolensis, Romuleon
Période: XVe siècle (vers 1461-1465 ?).



probablement en laine ou soie ?

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3634
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 33
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   Ven 21 Oct 2011 - 18:08

pour revenir sur le sujet de la teinture des tissus,

on voit ici que le marchant de lin n'a que du blanc


alors que le marchant de laine


et le marchand de soie



vendent clairement des étoffes colorées !

source :
Auteur, titre : ibn butlân, taqwim es siha (trad. anonyme)
Titre d'usage : tacuinum sanitatis
Nom de pays : allemagne
Origine : rhénanie
Siècle : 15ème siècle

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robe standard 15ième en lin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robe standard 15ième en lin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Robe standard 15ième en lin
» Quelle est votre robe préféré?
» Focale standard sur un Boitier!
» Trop cool! Carte avec robe de mariée
» [3000pts V8] Armée standard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: La Grand Place :: Réalisations et Expérimentations-
Sauter vers: