Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Septembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 les six calibres de France (XVIeme

Aller en bas 
AuteurMessage
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2570
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 50
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: les six calibres de France (XVIeme   Jeu 7 Aoû 2008 - 9:35

Au XVIe siècle, sous Henri II, les six calibres de France, nom donné aux six bouches à feu qui suivent :

1° le canon, dont le projectile pesait de 33 livres 4 onces à 34 livres ;

2° la grande coulevrine, dont le projectile ordinaire de 15 livres 2 onces ne dépassait pas 15 livres 4 onces ;

3° la coulevrine bâtarde, avec un projectile, en moyenne, de 7 livres 2 ou 3 onces ;

4° la coulevrine moyenne, avec un projectile de 2 livres ;

5° le faucon, avec un projectile de 1 livre 1 once ;

6° le fauconneau, avec un projectile de 14 onces.

Si le XVème siècle a été caractérisé par de nombreux perfectionnements des pièces d’artillerie, le XVIème siècle a le mérite d’avoir amené une certaine standardisation.

En effet, sous Henri II, le grand maître de l’artillerie d’Estrées réglemente le système dit des « six calibres de France ». Il comporte une proportion d’un tiers de grosse artillerie, canons et grandes couleuvrines tirant des projectiles de quinze à trente livres ; et deux tiers d’artillerie de campagne : couleuvrines bâtardes, couleuvrines moyennes, faucons et fauconneaux, tirant des projectiles d’une à sept livres.

Les dimensions ne sont cependant pas strictement fixées. Désormais, à chaque pièce, correspond un objectif dans la guerre de siège :

le canon pour la brèche,
la couleuvrine pour détruire les parapets et les gabions,
le fauconneau pour neutraliser les défenseurs exposés.

Sous Louis XIII apparaissent les mortiers lançant un projectile explosif sphérique (Bombe). Son utilisation n’était pas sans risque : « Pour mettre le feu au mortier et à la bombe, le cannonier divisera la mèche de son porte-feu en deux, & allumera premièrement de sa main droite la fusée de la bombe, & ensuite de sa main gauche il mettra le feu à la lumière du mortier, qui faisant son effet, chassera la bombe en l’air, & alors on remarquera, si elle a été plus ou moins loin que le lieu que l’on vise ».

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3682
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 33
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: Re: les six calibres de France (XVIeme   Sam 17 Fév 2018 - 17:23


_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les six calibres de France (XVIeme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calibres Omega
» Fichiers djvu des calibres soviétiques
» Les calibres de manufacture chez Panerai
» >>Explorer par réf et par périodes<<
» Zenith S58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: Sources historiques :: L'artillerie et la guerre :: Les projectiles-
Sauter vers: