Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Grain de lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2535
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Grain de lumière   Jeu 7 Aoû 2008 - 9:25

Grain de lumière


Les grains de lumière correspondent à l’orifice placée sur la partie en haut et en arrière de la pièce et permettant la mise à feu de la charge de poudre placée dans l’âme par l’intermédiaire de pulvérin versé dans la lumière ou, plus tard, d’une étoupille.

Pendant les premiers temps de la fabrication des canons, cette lumière était percée dans le métal même de la pièce. Cependant, sous l’action de la chaleur et de la corrosion engendrée par les gaz lors de l’inflammation de la charge, le bronze est attaqué beaucoup plus promptement au niveai de la lumière qu’au niveau de l’âme. Cette dégradation entraîne la mise hors de service irrémédiable de la pièce.

On a donc cherché à prolonger la durée de vie de la pièce en forant la lumière dans un barreau de cuivre moins fusible et plus résistant à l’action des gaz et placé dans le bronze au moment de la fonte de la pièce. Si le progrès est indéniable (augmentation de la durée de vie de la pièce), cette lumière ne peut être remplacée.

En 1769, pour les seuls canons de campagne, on place un grain, appelé grain de lumière, à froid. Ce grain fileté est placé dans un orifice taraudé et son remplacement devient alors possible. En 1789, le procédé est appliqué aux pièces de place et de siège. En 1793, il est généralisé aux mortiers et aux pierriers. Ce canal de lumière existe encore sur les pièces contemporaines puisque la mise à feu est encore réalisé à l’aide d’étoupilles.

Il convient de relever que l’action “d’enclouer une pièce”, destinée à la rendre inutilisable, consiste à obturer de cette lumière par divers moyens qui seront abordés ultéieurement.

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
 
Grain de lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grain de lumière
» [Calmel, Mireille] La reine de Lumière - Tome 1: Elora
» Lumière continue ou flash
» Two on a Tower (A la lumière des étoiles)
» J'ai vu de la lumière alors je suis entré... [Osmauz']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: Sources historiques :: L'artillerie et la guerre :: L'artillerie sources diverses-
Sauter vers: