Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 etude de la femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 10:18

Cher magister es-chirurgies,

J'ai du m'absenter pour rencontrer diverses personnes qui partagent votre sujet d'étude sur la molesse, la fornication volontaire que vous nommez onanisme.
J'ai eu la chance de rencontrer l'archevêque de Sens pour lui rappeler les dangers pour le corps et l'esprit de telles pratiques contre nature.J'ai obtenu de sa part que la molesse ne soit plus tolérée chez les enfants mâles jusqu'à 14 ans et qu'enfin la pollution volontaire soit considérée avec sévérité.
Ainsi les prêtres ne pourront plus l'absoudre. Et les pénitences pour les pécheurs seront plus lourdes.Enfin pour éviter ces pratiques contre nature nous conseillons de marier le plus jeune possible hommes et femmes.

Cependant, selon l'illustre Albert le Grand, et nos confrères arabes, la femme est à considérer autrement. La femme se livre à des pratiques avec les doigts ou d'autres instruments jusqu'à ce que les conduits soient relâchés par la chaleur du frottement et que sorte l'humeur spermatique. Même si Aristote a nié l'existence du sperme féminin, je me réfère aux observations d'Hippocrate et Galien pour avérer sa réalité.

L'homme est un être chaud par ses humeurs. Dans la fornication, il tempère ses humeurs et se refroidit.La femme quant à elle est froide par ses humeurs, acqueuse et lunaire.Barthélemy l'Anglais le décrit fort bien dans son encyclopédie « De proprietatibus rerum ».
Ainsi la femme cherche toujours le réchauffement par l'homme et elle est toujours prête à recevoir.(semper parata ad coitum). La femelle est de nature plus faible et docile que l'homme, par manque de chaleur et abondance d'humeurs froides. Ainsi elle recherche toujours l'amour.Sata sed non satiata, comme l'écrit Vincent de Beauvais.

Cette avidité de la femme pour la fornication représente un danger pour l'homme qui se vide ainsi de ses humeurs nobles, se refroidit et se corrompt.

Ainsi, cher magister ès-chirurgie, nous devons considérer la molesse pour la femme comme salutaire pour l'homme. Tous les confrères consultés à ce sujet conseillent l'onanisme pour la femme. L'usage du molimem, d'objets en bois scultés en forme de vit, permet aux femmes de tempérer leurs aines et de les rendre plus chastes.
Revenir en haut Aller en bas
La Mantagre
Chirurgien barbier
Chirurgien barbier
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 66
Localisation : Suc de la Garde en Haut-Vivarais

MessageSujet: Etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 12:52

Vous avez été absent bien longtemps de ce forum.
Certainement que le goût de la fornication et du stupre vous a appelé vers les frontières belges ou luxembourgeoises.
A vos dires sur les femmes, je vous citerai simplement les quelques mots de notre bon Odon de Cluny enrichis par une vision chirurgicale :

"Le corps des femmes n’est qu’immondices.
Nous ecclésiastiques en souhaitons l’hermétique clôture par l’hymen.
Ainsi, tout corps charnel blessé, fendu et entr’ouvert est deffendus à révéler sur peine d’excomiement à nulle femme, ne à nul homme si n’est de l’office de cirrurgie.
La beauté du corps est tout entière dans la peau.
En effet, si les hommes, voyaient ce qui est sous la peau, la vue seule des femmes leur serait nauséabonde.
Considérez ce qui se cache dans les narines, dans la gorge, dans le ventre : saletés partout.
Et nous qui répugnons à toucher même du bout du doigt de la vomissure ou du fumier, comment donc pouvons-nous désirer de serrer dans nos bras le sac d'excréments lui-même ? ".

Odon de Cluny.
Rolling Eyes Embarassed Shocked Sad Crying or Very sad scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2537
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 12:55

Euh ton gars il a du se faire battre par
sa mére étant petit ! scratch

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2537
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 12:57

charlatan a écrit:

Ainsi la femme cherche toujours le réchauffement par l'homme...

tout s'explique !
D'ou la facheuse habitude de toujours nous coller leur pieds froid
dans le lit !
lol!

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
La Mantagre
Chirurgien barbier
Chirurgien barbier
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 66
Localisation : Suc de la Garde en Haut-Vivarais

MessageSujet: Etude la femme   Ven 25 Juil 2008 - 13:01

Je crois que plutôt que les pieds, il devait parler du piston calorifique.
Mais c'est vrai qu'elles ont toujours froids, même quand elles sont "chaudes".
Enfin, heureux celui qui connait les causes secrètes des choses. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 13:17

moi j'ai pas les pieds froids, ça veut dire que je suis un homme ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
L'arbalestrier
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 2537
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 49
Localisation : Chartreuse

MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 13:21

Ne vient pas embrouiller cette discussion
hautement scientifique par une anomalie de la nature !
lol!

Gare à ce que tu dis notre chirurgien
pourait t'ouvrir au scalpel afin
d'étudier ton cas.
Et alors que St Ambroise (Paré)
viennent à ton secour !
Very Happy

_________________
L'arbalestrier

« C'est le groupe qui écrit l'histoire mais l'individu qui la lit. » Adonis

http://www.ostdudauphin.fr/
http://mesnie-st-andre-1470.xooit.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 13:23

bon alors j'ai les pieds froids d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 14:04

Le fait que tu n'est point les pieds froids ne constitue pas une anomalie. Au contraire. Le noeud de la question sexuelle est que le chaud et le froid s'attirent mutuellement.

D'après Isidore de Séville, la femme est plus chaude que l'homme selon l'étymologie adoptée. Le terme "femme" vient de "feu". La femelle est plus excitée par l'amour que l'homme, elle est plus concupiscente.

Mais ses humeurs sont froides.

Il faut distinguer la femme "chaude" quant à la sexualité (il se peut que les terminaisons nerveuses des organes sexuels de la femme arrivent aux pieds et donc communiquent cette chaleur sexuelle), et "froide" de part ses humeurs.

Chaude et froide à la fois, passive et vorace, la femme est complexe. Ainsi, si elle offre du plaisir à l'homme, elle peut aussi le conduire à la mort par épuisement ou empoisonnement.

Ainsi, Pline l'Ancien énoncait déjà que les menstrues sont des superfluidités empoisonnées. Si l'homme s'accouple avec la femme en cette période, les enfants contractent le vice de la semence.

D'autre part, nous déconseillons fermement toute position autre que la position classique dans l'accouplement. Michel Savonarole a étudié les conséquences d'autres positions, nous sommes renseignés aussi par l'ouvrage "Speculum al foderi".
Car si la femme est au-dessus de l'homme, la semence féminine, ses sécrétions coulent dans le pénis et entrainent fatigue ou maladie.
Revenir en haut Aller en bas
La Mantagre
Chirurgien barbier
Chirurgien barbier
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 66
Localisation : Suc de la Garde en Haut-Vivarais

MessageSujet: Etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 20:15

charlatan a écrit:
Ainsi, Pline l'Ancien énoncait déjà que les menstrues sont des superfluidités empoisonnées. Si l'homme s'accouple avec la femme en cette période, les enfants contractent le vice de la semence.

Abomination ! Coucher avec une femme ayant ses menstrues rend lépreux !

Voici les résultats des dernières recherches scientifiques (université de Kaboul) :
On devient lépreux lorsque l’on couche avec une femme venant de s’accoupler avec un lépreux. Ainsi, dès le conception, cette femme est nourri d’un sang impur et l’enfant à naître est conçu à partir d’un sperme corrompu. De même lorsque l’enfant est conçu pendant les menstrues.
On devient aussi lépreux par la mauvaise disposition de l’air, par l’usage immodéré d’aliments mélancoliques ou flegmatiques, de viandes d’âne, de bœuf ou de vache, de viande de porc malsain et autres semblables viandes impures.
On devient également lépreux par l’usage et l’abus de mets aillés et poivrés, par l’usage immodéré de vin pur. Les habitants de la Gaule en abusent, ainsi que les Burgondes ; à cause de celà, beaucoup sont lépreux...
On devient lépreux en fréquentant trop les lépreux et en restant longtemps dans le même endroit qu’eux. Car les lépreux infestent l’air, et quand l’air est infecté et inhalé par ceux qui conversent avec eux, en pénétrant leur corps il l’infecte.
A cause de cela, il faut séparer les lépreux des autres hommes pour qu’ils ne corrompent pas l’air et rendent lépreux les personnes saines. On les force donc à résider à l’écart.
affraid Suspect study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etude de la femme   Ven 25 Juil 2008 - 22:32

Le professeur La Mantagre, magister ès-chirurgies, a dit:

Citation :
Enfin, heureux celui qui connait les causes secrètes des choses.

Certes cher professeur, nos études sur la femme n'expliquent pas encore le fonctionnement de ce corps étrange. Après l"Anatomia Cophonis" et la "Seconde démonstration salernitaine" nous avons pu lire l"Anatomia Ricardi Anglici" qui intègre des connaissances d'illustres médecins arabes comme Kitab-al-Mansuri.

Mais j'ai une grande nouvelle: un médecin italien, professeur à Bologne, Modino dei Luzzi, a disséqué deux cadavres de femme, alors qu'à l' école de Salerne nous travaillons sur des porcs. Nul doute que cette étude aura porté à notre connaissance des éléments précis. Je sais déjà qu'il a confirmé la thèse de Galien (dans son "De Spermate")sur l'existence de sept réceptacles dans la matrice. Le nombre d'enfants à la naissance dépend donc du nombre de réceptacles ayant recu et retenu du sperme.
Mais nous aurons bientot d'autres informations sur l'anatomie de la femme.
Revenir en haut Aller en bas
La Mantagre
Chirurgien barbier
Chirurgien barbier
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 66
Localisation : Suc de la Garde en Haut-Vivarais

MessageSujet: Etude de la femme   Sam 26 Juil 2008 - 12:02

"charlatan"Le professeur La Mantagre, magister ès-chirurgies, a dit:

Citation :
Mais nous aurons bientot d'autres informations sur l'anatomie de la femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
La Mantagre
Chirurgien barbier
Chirurgien barbier
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 18/06/2008
Age : 66
Localisation : Suc de la Garde en Haut-Vivarais

MessageSujet: Etude de la femme   Sam 26 Juil 2008 - 14:45

L'arbalestrier a écrit:
Euh ton gars il a du se faire battre par
sa mére étant petit ! scratch
Hé l'Arbalestrier, si on reparlait d'Odon de Cluny ?

« Ce qui fait la beauté des femmes en fait, c’est leur langue pâteuse, leur sang, leur pus, leur bile. Il faut les voir en pensant à ce qui se cache dans leurs narines, leur gorge, leur ventre. Partout ce n’est que fange. Comment pouvons-nous désirer serrer dans nos bras un sac de fiente ? » écrivait Odon de Cluny. Mais le masochiste, cet urinoir, ce crachoir vivant, obnubilé qu’il est par ce « sac de fiente », en aspire toutes les déjections.

http://www.editions-desordres.com/auteurs/shozo_numa_masochisme.php affraid Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: etude de la femme   Sam 26 Juil 2008 - 22:15

Shocked
drôle de bonhomme...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: etude de la femme   

Revenir en haut Aller en bas
 
etude de la femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» etude de la femme
» La femme noire et ses artifices....
» La femme infidele
» des fesses de femme
» Visage de femme 3/4 vers le haut :p

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: Sources historiques :: Sources Diverses :: La Chirurgie-
Sauter vers: