Forum de L'Ost Du Dauphin

L'Ost du Dauphin est une association de reconstitution spécialisée dans l'artillerie du XVeme siècle basée en Rhône-Alpes.Plus d'informations:

Site internet de L'Ost Du Dauphin


 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 un bateau à vapeur, au 16 ième ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pecorette
Pecord Ultime
Pecord Ultime
avatar

Messages : 3530
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 32
Localisation : Cellieu en Lyonnais

MessageSujet: un bateau à vapeur, au 16 ième ???   Ven 6 Jan 2012 - 16:55

Je suis en train de lire un livre intitulé : "les bateaux à vapeur" écrit par Louis Figuier c'est une ré-édition d'un livre de 1867, aux éditions Decoopman
ISBN : 978-2-917254-47-9



Et voici ce que je lit :

"Il est peut être bon de nous débarrasser d'un personnage que quelques historiens, et surtout les Espagnols, ont voulu mettre en avant, pour lui attribuer l’honneur d’avoir, le premier, créé un bâtiment à vapeur. Nous voulons parler de Blasco de Garay
Arago, dans sa notice sur la « Machine à Vapeur » (Tome V, page 10 des Œuvres complètes), cite un rapport qui a été publié en 1826 par M. de Navarette, dans la « Correspondance astronomique du baron de Zach ».
D’après ce rapport, qui existe à l’état de manuscrit dans les archives royales de Simancas, un capitaine de la marine royale d’Espagne, Blasco de Garay, aurait expérimenté, en 1543, devant l’empereur Charles-Quint, une sorte de bateau à vapeur.
Malgré l’apparente impossibilité de ce projet, l’empereur, nous dit Navarette, ordonna d’en faire l’expérience dans le port de Barcelone. Il fixa, pour cet essai public le 17 juin 1543. Une commission composée de don Henri de Tolède, de don Pedro de Cordoue, du trésorier Ravago, du vice-chancelier et intendant de Catalogne, et de quelques autres personnages, assista au spectacle annoncé.
Le navire choisi pour l’application du nouveau moyen de propulsion, se nommait « Trinité », du port de 200 tonneaux.
Blasco de Garay ne voulut révéler à personne le secret du mécanisme qu’il employait. Tout ce qu’on put remarquer, c’est que l’appareil avait pour éléments essentiels, une chaudière d’eau bouillante et des roues, qui faisaient marcher le navire.
La commission fit son rapport à Charles-Quint. Elle déclare dans ce rapport, que la machine de Garay ne pourrait imprimer aux navires qu’une vitesse d’une lieu à l’heure. Le trésorier Ravago ajoute, comme opinion personnelle, que la machine lui parait trop compliquée et trop couteuse, et de plus, sujette au danger d’une explosion.
Après cette expérience publique, Garay enleva toute la machinerie de son bâtiment, et ne laissa dans l’arsenal de Barcelone qu’une partie des charpentes en bois. L’empereur lui remboursa les frais de son expérience, et l’éleva à un grade supérieur.
Tel est le récit donné par Navarette de l’expérience de Blasco de Garay, sur la foi d’un rapport manuscrit qui existe, comme nous l’avons dit, dans les archives de Simancas.
Les circonstances du récit que l’on vient de lire, sont de nature à le rendre suspect. L’état des sciences du XVIeme siècle nous empêche de croire que personne ai pu exécuter, à cette époque, une machine à vapeur. Si telle une machine aût apparu du temps de Charles-Quint, comment serait-elle tombée ensuite dans un complet oubli ? « Une chaudière d’eau bouillante » ne suffit pas à constituer une machine à vapeur, et s’il entrait dans le système mécanique dont il s’agit un pareil élément, rien n’autorise à conclure que cette chaudière fût destinée à fournir de la vapeur fonctionnât comme agent mécanique. Le texte du document espagnol est muet sur ce point, car tout se réduit à la mention de l’existence de ce chaudron d’eau bouillante.
Ajoutons que si cet essai d’application de la vapeur fut tenté à cette époque, il est certain qu’il resta sans influence, sans utilité, puisque le secret de cette machine ne fut point révélé par l’auteur.
Le document dont il s’agit est purement manuscrit, n’ayant jamais été imprimé, il est impossible de lui accorder la confiance que mériterait une pièce livrée à l’impression, qui aurait pu être discutée et contrôlée par les contemporains."


chiche on fait du renaissance steam punk ???

_________________
Péco pour les intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'engingnieur
Capitaine engingnieur
Capitaine engingnieur
avatar

Messages : 809
Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 40
Localisation : lyon

MessageSujet: Re: un bateau à vapeur, au 16 ième ???   Mar 10 Jan 2012 - 21:39

il serait intéressant de retrouver ces archives!!

cela me donne des idées!!!
Very Happy

_________________
Igne et Ferro

qui dit que la violence ne résoud rien n'a pas tapé assez fort!!!

dealer de poudre!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ostdudauphin.fr/index2.html
 
un bateau à vapeur, au 16 ième ???
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sécurité alarme et coupe-gaz pour chaudière de bateau à vapeur.
» Bateau à vapeur sur La Loire
» Cachet bateau a vapeur , renseignement svp ?
» LA LOUISE un vapeur de A à Z
» Bruiteur sifflets vapeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de L'Ost Du Dauphin :: La Grand Place :: La Taverne-
Sauter vers: